Logo

Horaires D'ouvertures*

Mardi à Samedi 10h à 12h et 14h à 19h

Nous Joindre

03.60.52.32.97

Remplir ce formulaire pour un devis gratuit.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

32 Rue Raspail 02100 Saint Quentin

Mardi à Samedi 10h à 12h et 14h à 19h
03.60.52.32.97

Apple développe un clavier d’iPhone qui donne les mêmes sensations qu’un clavier mécanique

Apple vient de déposer un brevet pour rendre le toucher des claviers d’iPhone et d’iPad plus naturels. Les documents décrivent un système capable de tromper le toucher de l’utilisateur avec un mélange de retour haptique et de décharge électrostatique, capable d’attirer ou de repousser les doigts tout en simulant friction et texture.

Cay Technology - Centre de Services de Réparation Saint Quentin apple-clavier-virtuel Apple développe un clavier d’iPhone qui donne les mêmes sensations qu’un clavier mécanique Non classé

Apple pourrait innover dans les claviers d’iPhone. La firme vient en effet de déposer un brevet qui décrit un système qui combine une couche logicielle, un moteur linéaire de retour haptique, et un dispositif capable de délivrer des décharges électrostatiques précises à la surface de l’écran. Le but est de simuler les sensations que procurent les claviers traditionnels – mécaniques. Sans avoir recours à un dispositif physique comme c’est le cas par exemple sur les smartphones BlackBerry.

Apple veut que les claviers de smartphones simulent le toucher des claviers mécaniques

Les claviers actuels peuvent déjà délivrer un retour haptique à chaque pression de touche, mais celui-ci reste très basique et ne donne en aucun cas la sensation que l’on frappe sur un clavier physique. Le brevet d’Apple prévoit un retour haptique plus sophistiqué, auquel s’ajoute une petite décharge électrostatique à chaque pression de touche. Cette charge est plus puissante lorsque l’on se rapproche des bords de la touche virtuelle. Or cette décharge n’est pas là pour vous délivrer un choc électrique.

Mais davantage pour simuler une sensation d’attraction ou de répulsion, qui permet ensuite avec des algorithmes de provoquer une sensation de texture et de friction. Bien sûr, on en est encore qu’au stade du brevet – et il reste à voir comment Apple peut inclure cette fameuse couche électrostatique à ses écrans. Cela n’aurait rien de farfelu – en fait, il semble même qu’avec l’iPhone 11, Apple prépare le terrain à ce genre d’innovations : la firme a en effet supprimé le dispositif 3D Touch qui donnait accès à des menus différents en fonction de la pression appliquée sur l’écran pour gagner un peu de place.

Or cette technologie pourrait ne pas s’appliquer qu’aux smartphones classiques : elle pourrait également être très utile dans des smartphones ou PC à écran pliable – en supprimant purement et simplement tout clavier physique, sans trop sacrifier sur le confort de frappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *